Patologie

Son of seventh », une mutation génétique à l´origine de la gingivite hypertrophique héréditaire

Cette gingivite qui consiste en un épaississement considérable de la muqueuse, un peu comme celle que l´on observe dans les traitements des épilepsies par la phénytoïne, indolore et non hémorragique, est un caractère dû à une carence métabolique de protéines induites par deux gènes installés sur les chromosomes 2 et 5. Le gène mutant qui cause la perturbation dans l´expression de liaisons proline, a reçu le nom poétique de « son of seventh » sans qu´il nous soit permis de deviner la cause de cette dénomination.

Douleurs cervico-brachiales

Des douleurs cervico-brachiales seraient liées à l ´asymétrie du visage
Nakamura et coll. Journal of Oral Rehabilitation, Novembre 2001, vol. 28, no. 11, pp. 1009-1014(6)
Des maux de tête et des douleurs cervico-brachiales en l´absence de toute symptomatologie temporo-mandibulaire laissant perplexes les praticiens tokyoïtes, ceux-ci ont fait une étude céphalométrique des sujets en question. Ils ont remarqué que les asymétries du squelette facial, particulièrement de la partie basse de celui ci était la plupart du temps corrélées avec les dites douleurs. Les chemins de la douleur passeraient-ils par des contractions musculaires également asymétriques, sans incidence sur la capsule articulaire ?

Stimuler les glandes salivaires

Applications extemporanées de physostigmine : une manière de stimuler les glandes salivaires accessoires en cas d´hyposialie
Les hyposécrétions salivaires sont un vrai problème. Une approche intéressante est en cours d´expérimentation en Suède. Elle consiste à stimuler par voie chimique les multiples glandes salivaires accessoires disséminées dans la muqueuse buccale. Leur fonctionnement qui assure une humidité permanente des muqueuses est régulée par le système sympathique dont le médiateur est l´acétylcholine. La physostigmine est un inhibiteur de la cholinestérase et sert en cet exemple à limiter le rôle de l´acétylcholine, impliquée dans le système parasympathique, et en amont du processus sécrétoire. Elle ne perturbe en rien la sécrétion parotidienne, liée pour sa part au processus alimentaire.

Une métastase de cancer du sein peut mimer radiologiquement une affection périapicale

Des métastases se développent prioritairement au coeur des mandibules. Si leur localisation se fait dans la partie sous apicale, compte tenu de ce que les images radioclaires sont nettes, à l´identique d´un kyste radiculo-dentaire, il y a là un risque de confusion. Il serait dangereux et inutile de procéder à une intervention intempestive. Aussi, les parois limitantes d´un kyste sont à rechercher, car elles sont moins diffuses lorsque la lésion est réellement d´origine dentaire.

Enquêtes
Implantologie