Le point sur le fluor et la prévention de la carie dentaire

Le point de l’AFSSAPS

Agent prophylactique de la carie dentaire

Un groupe d’experts, mis en place par l’AFSSAPS, a réévalué l’intérêt de la prescription fluorée dans la prévention de la carie chez le nourrisson et chez la femme enceinte et a examiné les différentes stratégies thérapeutiques développées dans différents pays.
Les recommandations issues de cette évaluation ont été intégrées, en mars 2002, au RCP (résumé des caractéristiques du produit) et à la notice de l’ensemble des médicaments contenant du fluor.

Un communiqué de presse rédigé conjointement par l’AFSSAPS et l’AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) reprend les principales recommandations issues de cette réflexion.

En outre, l’AFSSAPS attire l’attention sur la nécessité, pour les médecins et les chirurgiens-dentistes, d’établir un bilan personnalisé des apports fluorés (eaux de distribution et embouteillées, sel fluoré, médicaments sous forme de comprimés, de gouttes, de gommes à mâcher ou de dentifrice) avant toute prescription, de la naissance à 12 ans, afin d’éviter la fluorose dentaire.

Selon l’AFSSAPS, la “dose prophylactique optimale est de 0,05 mg de fluor/kg/jour, tous apports fluorés confondus, sans dépasser 1 mg/j”.
“Dans les régions où l’eau de distribution contient plus de 0,3 mg/l de fluor, aucune supplémentation n’est nécessaire.”

Recommandations de l’AFSSAPS, en fonction de l’âge

“Chez le nourrisson et l’enfant en bas âge de 0 à 2 ans : en l’absence d’autres sources d’apport en fluor représentées par les eaux de boisson ou de préparation des biberons, la prescription de fluor sous forme de gouttes ou de comprimés est systématique.
Pour la préparation des biberons, il faut utiliser de l’eau non fluorée ou à très faible teneur en fluor (inférieure ou égale à 0,3 mg/l en cas de supplémentation).”

“Chez l’enfant de 2 à 6 ans, il faut moduler la prescription en fonction des habitudes familiales d’alimentation et d’hygiène.
Le fluor peut être apporté par l’eau de boisson, le sel de table fluoré (concentration maximale de 250 mg de fluor/kg) et les dentifrices.
Les enfants de moins de 6 ans doivent utiliser des dentifrices de concentration inférieure ou égale à 45 mg de fluor/100 g : la quantité de dentifrice à utiliser doit être de la grosseur d’un pois et les enfants doivent bien se rincer la bouche et recracher le dentifrice.”

“Chez l’enfant de 6 à 12 ans, le fluor peut être uniquement apporté par l’eau et le sel fluoré.
Les dentifrices dosés à plus de 150 mg de fluor /100 g peuvent être utilisés.

“Chez la femme enceinte, la supplémentation en fluor pendant la grossesse n’apporte aucun bénéfice chez l’enfant pour sa dentition provisoire et définitive.”
Les recommandations de l’AFSSA, se basant sur la teneur en fluor des eaux minérales naturelles, autorisent :

Chez le nourrisson et l’enfant, une consommation sans restriction d’eau minérale naturelle présentant une teneur en fluor :
– inférieure à 0,5 mg/l en l’absence de supplémentation médicamenteuse ;
– inférieure à 0,3 mg/l en cas de supplémentation médicamenteuse associée.
Chez l’adulte, l’AFSSA propose que la valeur de référence de la teneur en fluor des eaux minérales soit de 3 mg/l.
“Le point sur le fluor et la prévention de la carie dentaire” regroupe divers documents :

Le communiqué de presse de l’AFSSAPS et l’AFSSA (1er août 2002) “Fluor et prévention de la carie dentaire”.
La liste des spécialités pharmaceutiques contenant du fluor et utilisées dans la prévention de la carie dentaire.
La mise au point sur le fluor et la prévention de la carie dentaire

Découverte de l’ARN interférent – Une révolution
Enquêtes